« antérieur rapport aperçu du nouvelles
Communiqué de presse

Sept étapes vers le HPC

Tübingen, Allemagne, 3 novembre 2014 /PRNewswire/, Le calcul haute performance (High Performance Computing) n'est pas réservé aux grandes entreprises et aux établissements de recherche : les entreprises de toute taille et de tout secteur d’activité peuvent en bénéficier. Toutefois, elles doivent au préalable surmonter leurs craintes. transtec répertorie sept points permettant de migrer vers le HPC.

Les applications phares du calcul haute performance (HPC) sont traditionnellement des simulations et des projets d'analyse complexes et riches en calculs dans les domaines de la recherche climatique, de la biologie ou de l'aérospatiale qui fonctionnent sur des supercalculateurs valant plusieurs millions d'euros. De tels ordres de grandeur sont impressionnants et nourrissent la croyance largement répandue selon laquelle les systèmes ou organisations HPC sont réservés à des budgets de recherche et de développement faramineux.

Du point de vue historique, c'est une vision qui correspond à la réalité puisque les systèmes HPC étaient à l'origine des systèmes spécifiques extrêmement spécialisés. Ce n’est plus le cas désormais avec l’avènement des clusters basés sur des systèmes x86 standardisés. Toutefois, les craintes de nombreuses petites et moyennes entreprises ont perduré, non seulement en raison des coûts mais aussi en raison de la prétendue complexité des systèmes : « Nombre d'entre elles sont encore effrayées par le terme HPC » confirme Oliver Tennert, directeur du département HPC chez transtec.

La dimension d’une entreprise ou son secteur d’activité ne sont donc plus des critères susceptibles d’interdire l’accès à des systèmes HPC : un bureau d'ingénieurs, un créateur de tissus ou un fabricant de chaussures sont autant d’entreprises pouvant désormais être équipées de systèmes HPC et les exploiter. Les applications sont multiples : du développement de produit en passant par l'optimisation de processus de production jusqu'à l'analyse de grandes bases de données. Elles génèrent souvent une meilleure qualité des produits, une réduction des coûts de production ou un temps de mise sur le marché plus rapide - autant d'avantages concurrentiels considérables.

Les entreprises prévoyant de migrer vers des systèmes HPC doivent tenir compte des points suivants.

  1. Taux d'utilisation. L'objectif est d'optimiser le fonctionnement des systèmes informatiques. Ainsi, si la capacité des postes de travail est toujours saturée et qu'il en résulte toujours plus de temps d'attente, il convient d'envisager un cluster HPC.
  2. Adéquation à un cluster. Les applications existantes peuvent-elles être exécutées sur un cluster ? Est-ce que des tâches peuvent être effectuées en parallèle ? La plupart des applications sont conçues à cet effet.
  3. Espace. En comparaison avec les postes de travail, les clusters sont trop bruyants et produisent trop de chaleur pour pouvoir fonctionner à côté des bureaux : des conditions ergonomiques minimales concernant les utilisateurs doivent être respectées. Les petites entreprises doivent donc réfléchir au lieu d'installation et de fonctionnement d'un cluster : dans l'idéal, il convient d'envisager une salle informatique distincte et, pour les clusters de plus grande dimension, un centre de calcul.
  4. Utilisation externe. Un système HPC peut-il être alternativement exploité par un prestataire externe, par exemple dans un cloud ? Dans l'affirmative, il convient de prendre en compte les besoins typiques d'un cloud comme la largeur de bande, la sécurité, la disponibilité, la migration des données ou, plus généralement, le contenu des Service Level Agreements.
  5. Utilisabilité. Un cluster HPC doit être simple d'utilisation, aussi bien pour les utilisateurs que les administrateurs, et faire oublier la complexité intrinsèque d'un système exigeant. Il existe pour les administrateurs des interfaces graphiques permettant d’effectuer simplement des tâches basiques et, pour les utilisateurs, des portails de type interface Web.
  6. Évolutivité. L’infrastructure informatique doit évoluer avec les besoins de l'entreprise. Il faut donc veiller à ce qu'un système HPC soit aisément évolutif.
  7. Système clé en main. Il est possible de créer un cluster HPC hétérogène, à savoir avec des composants de différents fournisseurs, que ce soit pour des raisons historiques ou pour profiter d'éventuels avantages en termes de performance. Toutefois, il est préférable de s’orienter vers un système homogène et clé en main intégré dans l'infrastructure informatique existante.

« Le HPC doit perdre son aura particulière et être considéré comme un outil quotidien, afin que de tels systèmes soient également utilisés par des entreprises qualifiées de "normales" » souligne M. Tennert. « De nombreuses entreprises, indépendamment de leur taille et de leur secteur, ont de bonnes raisons d'utiliser des systèmes HPC performants parce qu'au bout du compte, ceux-ci renforcent aussi leur compétitivité. »

Pour plus d'informations :

transtec S.A.R.L
Vincent Pfleger
Country Manager
Tél. +33 (0)-388 551 627
vpfleger@transtec.fr
http://www.transtec.fr

À propos de transtec :

Le prestataire informatique transtec S.A.R.L situé à Strasbourg dispose d'une expertise unique en matière d’informatique, basée sur la combinaison de ses compétences de fabricant, prestataire de services et spécialiste du Calcul Haute Performance (HPC). transtec offre des solutions spécifiques aux clients, un large portefeuille de services et répond aux normes de sécurité les plus élevées avec son Cloud. Des institutions publiques et des entreprises des secteurs les plus divers comptent parmi ses clients. Cette société cotée en bourse est également représentée par des filiales en Allemagne, dans les pays du Benelux,  en Grande-Bretagne et en Suisse, et a réalisé en 2015 un chiffre d'affaires de 44,6 millions d'euros. www.transtec.fr

Comment puis-je vous aider?

Sales

France

Tel.: +33(0)388551600
Fax: +33(0)388551609